cover_INVISIBLE_400.jpg
Graphisme "Invisible" cover : Mayu Kono, Japon


Chaque réalisation de Christina Goh se révèle atypique. "Invisible - Christina Goh & Friends" confirme la règle sans exception. 

Christina Goh nous laisse sens dessus dessous, enchantés par sa voix puissante ou touchante.
Celle qui a été surnommée  "la perle noire de l’afro-blues" nous guide harmonieusement dans les quatre univers de ses « friends » : le percussionniste international Thomas Guei, le bassiste à la 8 cordes Bruno Ramos, le vocaliste prodige Henry R. Tiacoh et le guitariste atypique Mikka Grytviken.

"Friends" est ici tout indiqué. Le caractère chaleureux et unique de chacun des "featurings" s'entend : cet EP est une braise qui réchauffe, à n'en pas douter.

Textes incisifs dont le titre "Invisible" qui parle de la dissociation, mélodies fortes, c'est un voyage artistique dans un monde différent où l’auteure-compositrice nous dévoile une musicalité étrange : une conversation musicale moderne et surprenante djembe-voix « the djembe song », une chanson qui allie 4 basses « En pensée », la rencontre entre une voix blues et une voix soul sur un jazz vocal « L’instant » et un titre créole illustré par un univers hybride « Invisible » co-écrit avec l'écrivaine martiniquaise de science fiction J.Q. Louison…

Cette fois, ô effort de la miss, la batterie s'invite ! Christina n'avait pas chanté avec une batterie depuis 2008 ! Que ses inconditionnels se rassurent toutefois, le djembé est bien présent sur les quatre titres de l'EP...

Car "Invisible", au bout du compte, n'est-ce pas finalement et simplement l'amour de la vocaliste pour une percussion, le djembé, une percussion qui s’illumine et nous éblouit ?

A savourer, sans modération.

 

Invisible (Christina Goh & Friends)
LP Christina Goh new release
Available by Plaza Mayor Company Ltd / The orchard - 3rd, March 2014
http://invisible.christinagoh.com

 

itunes_logo_100.jpg